Accueil > Démocratie, Politique > L’Enterrement de la Démocratie

L’Enterrement de la Démocratie

Image

Enterrement de la démocratie

Nous vivons en France des heures historiques et très graves. Sous nos yeux, lucides pour certains, aveugles pour beaucoup, le régime est en train de porter l’estocade finale à notre démocratie moribonde.

Le référé de la Manif Pour Tous, contestant l’interdiction de manifester prise par le Préfet de Paris, vient d’être rejeté par le Tribunal. Motif invoqué par le préfet ? « Les manifestants risqueraient d’être trop serrés sur la chaussée » ! Cet argument pouvant être invoqué pour toute manifestation d’ampleur le régime vient tout simplement de mettre un terme au droit de manifester. Sans doute recherche-t-il aussi l’affrontement: si la manifestation se tient, et que des troubles ont lieu, ils pourront plus facilement incriminer les organisateurs.

De telles anomalies ont parsemé l’ensemble du parcours de ce projet de loi sur le mariage homosexuel. Qu’il s’agisse du rapporteur du projet à l’assemblée, affirmant n’avoir pu trouver un seul juriste opposé au texte — les cent-soixante-dix juristes et historiens ayant signé une lettre contre ce projet de loi sont certainement ravis de l’apprendre ! — ; qu’il s’agisse encore de la commission d’examen de la loi ayant reçu à l’Assemblée les représentants des religions non pour les écouter, comme il en était question, mais pour les chapitrer longuement sur l’influence néfaste des religions sur la société; qu’il s’agisse enfin du président du Conseil Economique et Social, organe constitutionnellement indépendant, qui demande au premier ministre quelle conduite il doit tenir vis-à-vis des 700.000 pétitions lui demandant de se saisir du problème.

Tout ceci dans le silence assourdissant de médias complices et partie, dans leur intégralité occupés à diffuser une propagande incessante en faveur du projet sans que le moindre souci de débat démocratique ne vienne les effleurer.

Tout ceci sans que cela ne provoque non plus la moindre indignation de la supposée opposition. Il faut dire que celle-ci a eu sa part dans la mise à mort de la démocratie, lorsqu’elle passa de force par le Parlement un traité européen que le peuple avait précédemment rejeté par référendum.

Le processus est enclenché depuis plus d’une vingtaine d’années en réalité, la pénalisation des opinions étant devenue un champ législatif prolifique.

Lentement mais sûrement, la France, et avec elle l’Europe, s’enfonce dans une dictature molle asphyxiant toute velléité de contestation. Sans doute ce constat a-t-il inspiré les jeunes qui viennent de se rendre au Panthéon pour enterrer la démocratie.

Publicités
  1. Ernesto
    21 mars 2013 à 2 h 32 min

    L’Avenue de la Grande-Armée ne faisant que les 2/3 de celle des Champs-Élysées, la Préfecture de Police ajoute la bêtise à la mauvaise foi. Preuve s’il en était, que cette décision est un déni de démocratie, plus un acte de lâcheté.

  2. Tarantik Yves
    21 mars 2013 à 12 h 19 min

    Ce préfet ne craint pas le ridicule. Que lit-il habituellement pour être aussi coupé de la réalité ? (Autre nom de la vérité) Le Journal de Babar ? Une feuille de chou socialo-trotskyste éditée par Besancenot ? On s’interroge…
    Oser employer de tels arguments. A quel niveau pitoyable sont donc tombés nos prétendues édiles !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :